Les erreurs à ne pas commettre lors d’une campagne d’emailing

Pour effectuer une Campagne d’e-mailing dans les règles de l’art et sans tomber dans une désagréable distribution de spam, il suffit de respecter quelques règles importantes.

Pour une campagne vers les particuliers ou BtoC :

La base : pas de message commercial sans accord préalable du destinataire.

La publicité par courrier électronique est possible à condition que les personnes aient explicitement donné leur accord pour être démarchées, au moment de la collecte de leur adresse électronique.

Deux exceptions à ce texte :

  • si la personne prospectée est déjà cliente de l’entreprise
  • si la prospection n’est pas de nature commerciale (caritative par exemple)

Dans ces deux cas, la personne doit, au moment de la collecte de son adresse de messagerie

  • être informée que son adresse électronique sera utilisée à des fins de prospection,
  • être en mesure de s’opposer à cette utilisation de manière simple et gratuite.

Pour une campagne vers les professionnels ou BtoB :

La base : information préalable et droit d’opposition.

la personne doit, au moment de la collecte de son adresse de messagerie :

  • être informée que son adresse électronique sera utilisée à des fins de prospection.
  • être en mesure de s’opposer à cette utilisation de manière simple et gratuite.

L’objet de la sollicitation doit être en rapport avec la profession de la personne démarchée.

Exemple : message présentant les mérites d’un logiciel à martin@nomdelasociété.com, directeur informatique.

Les adresses professionnelles génériques de type (info@nomsociete.fr, contact@nomsociete.fr, commande@nomsociete.fr) sont des coordonnées de personnes morales. Elles ne sont pas soumises aux principes du consentement et du droit d’opposition.

Dans tous les cas :

Chaque message électronique doit obligatoirement :

  • préciser l’identité de l’annonceur.
  • proposer un moyen simple de s’opposer à la réception de nouvelles sollicitations (Désabonnement).

La CNIL recommande que le consentement préalable ou le droit d’opposition soit recueilli par le biais d’une case à cocher. L’utilisation d’une case pré-cochée est à proscrire car contraire à la loi.

En suivant ces principes de base, nous nous exposons pas à une assimilation aux spams.

Quelques précisions :

Ne faîtes pas de prospection électronique à partir d’adresses de messagerie électronique collectées dans les espaces publics du web. C’est tout simplement interdit.

Utilisez exclusivement, à des fins de prospection commerciale, les emails collectés de manière légale, c’est-à-dire au minimum lorsque la personne a été informée d’une telle utilisation et mise en mesure de s’y opposer directement lors de la collecte de cette donnée. De plus, si votre site propose un service du type “Parlez en à un ami“, engagez-vous à ne pas utiliser les données éventuellement collectées à cette occasion, pour une autre finalité que la délivrance de la carte électronique.

Pour plus d’information sur vos droits : CNIL

En suivant ces quelques règles, vous pourrez vous assurer de campagnes d’emailing propres et productives. C’est un peu comme de l’Eco-mailing :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*